Douleurs Articulaires: arthrose ou arthrite – Nutravya

Douleurs Articulaires: arthrose ou arthrite

Douleurs Articulaires: arthrose ou arthrite

En France, près d’une personne sur deux souffre de douleurs articulaires dont 9 à 10 millions de personnes seraient concernées par l’arthrose. Peut-être en faites-vous partie ? Mais avez-vous de l’arthrose ou de l’arthrite ou peut-être même les deux à la fois ? La confusion entre arthrose et arthrite est fréquente. Quelle est la différence entre les deux ? Quels moyens d’action pour moins souffrir ?

L’arthrose

L’arthrose est une usure des articulations. C’est une atteinte du cartilage, le tissu qui recouvre l’extrémité des os. L’usure du cartilage est normale. Elle apparait avec l’âge. Elle peut aussi survenir prématurément avec la pratique intensive du sport, le surpoids, certains métiers physiques ou avec des gestes répétitifs. Mais aujourd’hui, de plus en plus de personnes souffrent d’arthrose précocement en raison du mode de vie qui entrave la régénération du cartilage. Si l’arthrose peut être douloureuse, c’est n’est pas systématique.

L’arthrite

L’arthrite est une inflammation de l’articulation. Elle est causée par l’encrassement de l’organisme et par la surcharge métabolique. Elle peut aussi provenir d’une infection ou d’une maladie auto-immune comme la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante ou encore l’arthrite psoriasique. Ces maladies auto-immunes sont douloureuses et peuvent être très handicapantes.

Je vais m’intéresser ici à l’arthrite la plus fréquente, celle provenant de la surcharge métabolique et de l’encrassement de l’organisme. Cette forme d’arthrite est souvent confondue avec l’arthrose.

Comment savoir si vous souffrez d’arthrose ou d’arthrite ?

Les douleurs de l’arthrose surviennent quand le cartilage est trop abîmé pour protéger les os et leur permettre de glisser aisément l’un sur l’autre. Ce sont des douleurs mécaniques. Par conséquent, elles sont particulièrement présentes lors des mouvements et elles sont soulagées par le repos. Elles peuvent également s’accompagner d’une sensation de raideur dans les articulations.

Les douleurs de l’arthrite sont différentes. Elles sont induites par l’intelligence interne de l’organisme dans un but précis. L’inflammation crée la douleur, mais elle engendre surtout l’augmentation locale de l’activité circulatoire, de la capacité de cicatrisation et de nettoyage. C’est la nuit, quand vous vous reposez, qu’elle est le plus intense. Ainsi, les douleurs de l’arthrite sont généralement plus fortes durant la nuit et le matin au réveil. Elles s’atténuent avec le lever et la reprise des activités.

Si vous ressentez des douleurs articulaires la nuit ou au réveil, que vos articulations sont raides le matin et que les douleurs s’atténuent ou disparaissent avec vos activités de la journée, vous souffrez d’arthrite.

Est-ce que l’arthrite et l’arthrose peuvent être associées ?

L’arthrose ne crée pas une véritable arthrite. La douleur est essentiellement mécanique. Mais l’arthrite peut créer de l’arthrose. C’est d’ailleurs la situation la plus fréquente d’arthrose précoce.

Quand votre organisme n’arrive pas suffisamment à éliminer toxines diverses et déchets métaboliques, vos articulations peuvent devenir un lieu de stockage des toxines. Vos articulations sont même une des zones de stockage privilégiées de votre corps, avec le tissu adipeux localisé sur l’abdomen. Les toxines et les déchets métaboliques s’accumulent dans les articulations, formant des cristaux ou des agglomérats. C’est à partir de là que l’état inflammatoire prend de l’ampleur. Et quand l’état de surmenage perdure, l’inflammation est permanente.

L’accumulation de ces éléments dans les articulations provoquent leur asphyxie et une abrasion des surfaces articulaires. Cette situation entrave la régénération du cartilage et engendre une usure prématurée. L’inflammation présente en permanence s’accompagne peu à peu du développement de l’arthrose.

Que faire ?

Réduire l’état de surmenage dans lequel se trouve votre corps.

  • Adopter une alimentation plus légère et plus simple à digérer.
  • Réduire les quantités de protéines.
  • Limiter la consommation d’alcool, de jus de fruits, de sodas et de préparations industrielles.
  • Faire une activité physique douce, adaptée à votre état.
  • Pratiquer des cures détox.
  • Soutenir la régénération de l’articulation.
  • Des produits comme la chondroïtine, la glucosamine et le MSM favorisent la régénération du cartilage.
  • Certaines plantes ou épices comme la Boswelia ou le curcuma atténuent les douleurs en agissant sur l’inflammation.
  • Le plasma de Quinton ou l’acide hyaluronique aide à réhydrater et à lubrifier l’articulation, contribuant ainsi à améliorer la mobilité.

Dr Raphaël Perez, le 12/12/201

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *